Contact

praticienne Tama-Do, du jeu de peindre

Je m’appelle Estelle Bieswal et je suis née en 1963. J’apprends par l’expérience. Qu’elle soit belle, difficile, joyeuse, désagréable: c’est ma manière d’intégrer la connaissance. Dès l’âge de 15 ans, j’ai délaissé les bancs de l’école pour partir à la découverte de la Vie, la Vraie!

L’adolescente, qui glissant son regard par la fenêtre de la classe, s’en allait rêver d’un autre monde, est revenue sur Terre grâce à l’argile. J’appris au travers l’apprentissage de la céramique à m’ancrer, à me centrer et à transformer la matière. Le métier de céramiste m’apporta beaucoup pendant quelques années; cependant l’aspect commercial du métier n’était pas fait pour moi. J’optai alors pour partager ce savoir-faire auprès d’enfants, d’adolescents et adultes aux ateliers de la Rue Voot. Je voyais chaque semaine des personnes qui avaient le privilège de venir dans ces ateliers. Consciente qu’un grand nombre d’enfants n’y avait pas accès, j’ai crée des projets dans le cadre de « Culture et école »: « Voyage en terre de feu » est l’un d’eux. Par la suite j’ai collaboré durant 12 années au projet Mus-E orchestré par la Fondation Yehudi Menuhin comme artiste-intervenante.

L’humain me passionne. Comment un enfant qui vit une situation difficile peut malgré tout s’enthousiasmer tandis qu’un autre n’a plus confiance et s’éteint malgré un entourage stable et affectueux ?

Pourquoi dans un monde qui a développé tellement de technologies afin de nous « faciliter » la vie, tellement de personnes vivent de plus en plus frustrées, malades et tristes?

Ce chemin m’invita à dépasser certains difficultés que je traversais tant au niveau professionnel que personnel et à suivre des formations: La gestion positive des conflits, la communication non violente, l’écoute des malades et des mourants furent les premières que j’ai suivies.

Je poursuivis l’aventure avec la découverte de Jung et l’inconscient collectif. Je me suis formée à Paris durant quatre ans auprès d’Agnes Vincent, Pierre Trigano et Georges Didier à l’école qu’ils ont crée ensemble, l’école jungienne de l’accompagnement symbolique. de 2012 à 2016. Plus que la parole, l’analyse de rêve, c’est l’aspect vibratoire qui résonne encore plus profondément en moi et que je désire partager auprès de vous.

Quand en 2007, j’ai commencé à suivre les formations que Pat Moffit Cook donne en Belgique: « The Power of Cross-Cultural Sound and Music in Healing & Wellness »,  puis « The Spiritual Health Through Sound and Music »,  ensuite « Advanced Sacred Sound & Music Institute » et  maintenant « the Vedic Chant ». Je n’avais jamais pensé que c’est quelque chose que j’allais transmettre un jour…

Et pourtant, ce fut comme une évidence fin 2013, lorsque Almapola, vit le jour, de dédier une partie de cet espace aux Sons. Les Veda-s, transcrit il y a plus de 3000 ans, connaissaient l’importance de la connaissance vibratoire, son accès par la pratique du chant et l’importance de sa transmission « Pracara ». C’est une science appelée  Shabda,   « Sabdabrahmani nisnatah param brahmadhigacchati » sentence extraite des Uspanishat,  souligne l’importance du Son pour accéder à l’état de brahman.

Afin de compléter mes compétences, j’ai suivi la formation de massage sonore Peter Hess auprès de Brigitte Snoeck.  A la lecture du Tao du Son, je fis la connaissance des recherches passionnantes de Fabien Maman, je me suis formée également à  l’académie Tama-Do.  Je suis donc aussi une praticienne Tama-Do.

L’autre partie de ce lieu est dédié au jeu de peindre.  C’est en 2004, lors d’une conférence qu’il a donné à Bruxelles que je découvris l’oeuvre d’Arno Stern. Je suis allée à Paris suivre 4 jours de formations en 2005. N’ayant pas de lieu pour construire un espace du jeu de peindre, donnant des ateliers dans les écoles, j’ai appliqué du mieux que j’ai pu, ce que j’ai pu entrevoir de cet espace magique, qu’est le Closlieu.

En 2013, n’ayant pas les mots pour expliquer ce qu’est réellement le jeu de peindre, je suis retournée à Paris suivre cette fois dix jours de formation auprès d’Arno Stern. C’est à ce moment que je compris vraiment l’ampleur de la découverte de La Formulation et tout ce que celle-ci bouleverse de nos habitudes à douter de nos dispositions spontanées, les nôtres comme celles des autres. Le  jeu de peindre nous invite à être, à servir, nous rappelle que tout est là en nous qu’il suffit de l’environnement pour le faire germer. 

Nous savons que l’enfant est en ouverture (état d’hypnose) durant ses 5 premières années de vie et qu’il va absorber de son environnement, sans pouvoir en faire le tri. Malheureusement, nous voyons aujourd’hui de nombreux enfants, paralysés par des concepts, des environnements compétitifs, qui ne savent plus jouer !  Faisant ce constat, la lecture du livre de Bruce Lipton: « La biologie des croyances » m’a aidé à prendre conscience que nous pouvons transformer ces croyances qui nous bloquent.  PSYCH-K®,  est une méthode que Bruce Lipton a lui-même utilisé pour pouvoir écrire ce livre et se débarrasser des toutes ses peurs qui limitaient son écriture. PSYCH-K® facilite cette transformation avec rapidité, simplicité et efficacité. Oui, débarrassons-nous de tout ce qui empêche l’enfant curieux, ouvert, solidaire, enthousiaste, libre et rigoureux, d’être là. Oui, sa présence est nécessaire pour transformer ce monde !

Comme le dit Arno Stern dans le film « Alphabet », l’expérience du jeu de peindre est aussi une expérience qui s’exporte extra-muros :  » être tout simplement soi-même parmi les autres » est l’inspiration et l’invitation de ce lieu Almapola

fullsizeoutput_20be

A propos qu’elle est-elle notre nature profonde ?

N’est-elle pas profondément inscrite en nous, n’attendant

que le lieu et le climat de quiétude pour simplement se révéler? 


Attention la messagerie du site est très souvent capricieuse! Si vous désirez m’envoyer un message je vous conseille de me l’envoyer sur estelab3@me.com ou de me téléphoner 0485/646835 . Merci



Almapola
est un lieu situé dans un clos, à l’abri de l’agitation urbaine. L’espace, ainsi que les pratiques, nous invitent à retrouver notre calme, notre intériorité, notre chemin ainsi qu’à être tout simplement soi-même parmi les autres.

almapola, un lieu de quiétude

Almapola, un lieu de quiétude

 

Comment s’y rendre?

556 av. de la Couronne 1050 Bruxelles

Bus 95 arrêt Thys ou 71 arrêt cimetière d’XL ou Fraiteur
Metro Delta
Gare d’Etterbeek (500 mètres)

Parking à vélo à l’intérieur du Clos

 

Attention la messagerie du site est très souvent capricieuse! Si vous désirez m’envoyer un message je vous conseille de me l’envoyer sur estelab3@me.com ou de me téléphoner 0485/646835 . Merci

 

 

lieu-quietude