Contact

praticienne Tama-Do, du jeu de peindre

Je m’appelle Estelle Bieswal et je suis née en 1963. J’apprends par l’expérience. Qu’elle soit belle, difficile, joyeuse, désagréable: c’est ma manière d’intégrer la connaissance. Dès l’âge de 15 ans, j’ai délaissé les bancs de l’école pour partir à la découverte de la Vie, la Vraie!

L’adolescente rêveuse que j’étais, appris au travers de l’argile à s’ancrer, à se centrer et à transformer la matière. Le métier de céramiste m’apporta beaucoup pendant quelques années; cependant l’aspect commercial du métier n’était pas fait pour moi. J’optai alors pour partager ce savoir-faire auprès d’enfants, d’adolescents et adultes aux ateliers de la Rue Voot. Je voyais chaque semaine des personnes qui avaient le privilège de venir dans ces ateliers. Consciente qu’un grand nombre d’enfants n’y avait pas accès, j’ai crée des projets dans le cadre de « Culture et école »: « Voyage en terre de feu » est l’un d’eux. Par la suite j’ai collaboré durant 12 années au projet Mus-E orchestré par la Fondation Yehudi Menuhin comme artiste intervenante.

L’humain me passionne. Comment un enfant qui vit une situation difficile peut malgré tout s’enthousiasmer tandis qu’un autre n’a plus confiance et s’éteint malgré un entourage stable et affectueux ? Pourquoi tellement de personnes sont frustrées, tristes dans notre société dite civilisée? Quelle est notre nature profonde?

Ce chemin m’invita à suivre des formations de gestion positive des conflits, de communication non violente, à découvrir Jung et l’inconscient collectif. Je m’aperçus que plus que la parole c’est l’aspect vibratoire qui résonne encore plus profondément en moi.

Je m’initiai aux sons sacrés et musique de guérison avec Pat Moffitt Cook en suivant la formation » Cross-Cultural Sound & Music in Healing Trainings » et je fais partie de  « Advanced Sacred Sound & Music Institute »  qu’elle a créé en Belgique.

Je fis également la rencontre d’Arno Stern, du Closlieu à Paris et d’une toute autre fonction de la Trace et de l’Expression. Je y suivis quatre jours de formation en 2005. Fin 2013 ,Almapola, vit le jour , un espace dédié à la rencontre avec notre nature profonde au travers des sons sacrés et le jeu de peindre. Je refis alors la formation complète pour devenir praticienne servante du jeu de peindre en octobre 2013.

Je vivais en parallèle le cheminement vibratoire du son et de la couleur tout en sachant pertinemment à l’intérieur de moi qu’il y avait des connexions…

A la lecture du Tao du Son, je ressentis un profond écho, une magnifique synchronicité. L’académie Tama-do a crée des applications pratiques utilisant le son, la couleur et le mouvement. Je suis donc aussi devenue praticienne Tama-Do.

 



Almapola
est un lieu situé dans un clos, à l’abri de l’agitation urbaine. L’espace, ainsi que les pratiques, nous invitent à retrouver notre calme, notre intériorité, notre chemin ainsi qu’à être tout simplement soi-même parmi les autres.

almapola, un lieu de quiétude

Almapola, un lieu de quiétude

 

Comment s’y rendre?

556 av. de la Couronne 1050 Bruxelles

Bus 95 arrêt Thys ou 71 arrêt cimetière d’XL ou Fraiteur
Metro Delta
Gare d’Etterbeeck (600 mètres)

Parking à vélo à l’intérieur du Clos

 

Attention la messagerie du site est très souvent capricieuse! Si vous désirez m’envoyer un message je vous conseille de me l’envoyer sur estelab3@me.com ou de me téléphoner 0485/646835 . Merci

 

 

lieu-quietude